Rechercher
  • Charlie_coud

La couture & moi

Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé les loisirs créatifs. J'ai commencé vers l'âge de 8 ans à m'intéresser à la broderie en voulant copier ma maman qui brodait au point de croix. Je l'ai aussi aidée à réaliser des chouchous qu'elle vendait aux copines d'école! Ma mère est décoratrice d'intérieur et avait installé son atelier de couture dans ma chambre. Elle cousait pendant des heures, parfois même nous réveillait pour s'y mettre et surtout elle nous emmenait mon frère et moi chez ses clients et dans les magasins de tissus. J'y ai passé des heures, voire des journées entières! Alors ça m'amusait souvent mais parfois j'avoue que ça m'ennuyait. J'avais envie de faire autre chose, d'être ailleurs et je pense que pendant longtemps, par rébellion, je n'ai pas voulu entendre parler de couture, ça ne m'intéressait pas et surtout ça prenait beaucoup trop de temps à ma maman.


Je me suis intéressée à d'autres choses, le scrapbooking #nocomment, le tatouage, la photo, on a beaucoup déménagé et j'adorais participer à la décoration, peindre, tapisser, aménager. J'ai suivi des études d'aspirante nursing et puis en parallèle de mon boulot une formation de maquilleuse professionnelle, j'en rêvais mais je ne me suis pas trouvée assez douée #perfectionniste. A la naissance de ma fille en 2013 j'ai eu envie non pas de coudre mais de personnaliser ses affaires, je ne trouvais pas ce que je voulais en magasin donc par facilité je me suis à nouveau tournée vers ma mère. J'achetais du tissu et je lui passais mes petites commandes. Alors autant elle est hyper douée pour coudre des tentures, des stores, recouvrir des fauteuils etc , autant les petites pièces ce n'est vraiment pas son truc.. Je n'étais pas satisfaite à 100% #filleindigne et comme on est jamais mieux servi que par soi-même bah j'ai enfin voulu apprendre (grosse victoire pour ma mère). Elle m'a montré sur sa machine comment enfiler les fils, démarrer une couture, coudre droit et en arrondi, poser un biais et un passepoil ainsi qu'en réaliser soi-même et.. c'est tout. Je me suis entraînée un peu chez elle puis j'ai vite acheté ma première machine, j'étais lancée!

Mon premier vêtement cousu main

Dans un premier temps j'ai comme beaucoup de débutantes cousu des petits projets faciles pour ma poupée, bavoirs, coussins, couvertures.  D'ailleurs mon mari m'a rappelé que j'avais prétendu à ce moment là ne pas du tout être attirée par la couture de vêtements.


En parallèle je lisais beaucoup sur le sujet, je regardais des tutos, je cherchais par moi-même et petit à petit début 2017 je lui ai réalisé une robe sans patron, puis une jupe puis une deuxième et de fil en aiguille ^^ je me suis enfin intéressée à la couture avec patron qui jusque là m'effrayait. J'avais peur de manquer de technique mais les patrons de nos jours sont tellement bien expliqués qu'ils sont accessibles même aux débutantes. J'ai tenté un projet pour ma louloute, puis pour moi et ainsi de suite.


Et c'est devenu une véritable passion.


Le plaisir de réaliser une pièce unique de ses propres mains n'a pas de prix. J'ai décousu, recommencé beaucoup mais c'est comme cela que j'ai appris et compris la couture. Chaque nouvelle pièce m'aide à m'améliorer et à découvrir des techniques. La surjeteuse m'a aussi beaucoup apporté, un gain de temps sur certaines pièces et des finitions beaucoup plus propres, des vêtements qui tiennent mieux dans le temps.


Ne manque que le tricot, ma mère a tenté 100 fois de m'expliquer les bases mais ça ne rentre pas. Il est grand temps de se pencher sur le sujet!

Tout ça pour dire que mon amour et mon intérêt pour les loisirs créatifs et les activités manuelles, cette envie profonde d'utiliser mes mains,  remontent à l'enfance et pas seulement au moment où le DIY est devenu à la mode. Si vous rajoutez le fait que ma grand-mère possédait un magasin de tissus d'ameublement et de confection, que j'entends donc le son des machines à coudre depuis ma conception et que j'ai même passé les premiers mois de ma vie dans son magasin, peut-être que c'est carrément dans mes gènes, qui sait... mon patrimoine génétique 😊 N'ayant suivi aucun cours et ayant appris beaucoup de choses seule, j'aime penser que la couture était juste là en moi, enfouie, que j'ai mis du temps à la trouver mais qu'elle m'attendait patiemment. Ce qui est sûr c'est qu'aujourd'hui je ne pourrais plus m'en passer!


Ma boutique de tissus a simplement été une suite logique. Quand on coud, on s'intéresse aux matières, aux associations patrons/tissus, aux couleurs, les tissus sont ainsi devenus une seconde passion (peut être m'attendaient-ils patiemment eux aussi 😊)


Vous en savez maintenant un peu plus sur mon parcours! Et vous quel est le vôtre? 


0 vue
  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round
  • Pinterest social Icône

© 2019 par Charlie_coud